Comment redécouvrir un sommeil réparateur ?

23 août 2021


Sofiane Bouisri

Bonjour et Bienvenue à vous explorateur/trices du sommeil,

Voici l’un des tous premiers articles de ce blog, sur le sujet du sommeil et de l’hypnose. Vous trouverez dans ses futurs articles plein de conseils et de choses à mettre en place pour tendre vers un sommeil réparateur et ainsi pouvoir profitez de votre nouvelle énergie pour vos projets futurs et aussi partagez des moments de qualité avec votre entourage comme il se doit.

Mais quel est le constat actuel ?

Aujourd’hui, les Français dorment en moyenne 6 h 55 en semaine et 7 h 26 le week-end. Toutefois, 1/4 des Français se plaignent de manquer de sommeil, notamment les jours de travail, et 1/3 déclarent souffrir de troubles du sommeil. En effet, le sommeil des Français s’avère de mauvaise qualité. 73 % prétendent se réveiller au moins une fois par nuit environ 30 minutes. Des nuits réduites et entrecoupées qui agissent sur l’éveil des Français dans la journée. 25 % reconnaissent somnoler le jour notamment les 25-34 ans.

Suite à ce constat, une question se pose : vous a-t-on vraiment appris à dormir et à avoir un sommeil Réparateur ?

Je vous laisse y répondre …

Une fois cela découvert, il est important de savoir par où commencer et l’une des premières étapes est de savoir de quoi nous parlons.


Le sommeil, QUÉSACO ?

C’est un besoin naturel et vital que l’on a tout, qui permet à notre organisme de se requinquer. Il est caractérisé par un ralentissement de certaines fonctions, une baisse du tonus musculaire, une diminution partielle de la perception sensorielle et une perte de la vigilance.

Les différentes phases

Elles sont au nombre de 4 : l’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent profond, le sommeil paradoxal. Pendant chaque nuit, ses phases se succèdent par cycle, sachant qu’un cycle fait environ 90 minutes et que nous en faisons 4 – 6 par nuit.

Imaginez cela comme un train et ses wagons, il suffit juste de le prendre au bon moment.

L’endormissement et le sommeil lent léger

C’est la fameuse porte d’entrée du sommeil, il est donc important que cette phase se passe dans les meilleures conditions possibles, c’est comme si vous êtes devant la porte de chez vous et vous insérez les clefs pour entrées et puis c’est parti buenas noches.

Ensuite, après quelques minutes, vous allez passer au stade 2 du sommeil lent. Le sommeil devient plus profond, mais il est encore facile de vous réveiller, un bruit ou une lumière suffisent. Ce stade représente environ 50 % du sommeil total avec une durée de plus en plus importante au cours du sommeil.

Le sommeil lent profond

C’est le moment où vous êtes profondément endormi, votre respiration et votre cœur ont un rythme régulier et votre corps ne bouge pas. C’est une phase où il est difficile de se réveiller et votre cerveau devient de plus en plus insensible aux stimulations extérieures (bruit, lumière…). C’est le moment du cycle où vous allez récupérer le plus de la fatigue physique accumulée. Tout l’organisme est au repos et récupère. Il représente environ 20-25% du temps de sommeil total et intervient particulièrement en début de période de sommeil.

Le sommeil paradoxal

Souvent, c’est celui que l’on connaît le plus, c’est à ce moment-là que nous allons principalement rêver même s’il a été prouvé que nous rêvons tout au long de la nuit. C’est à ce moment que vous avez ce que l’on appelle les REM (rapid eye mouvement). Pendant cette phase, le cerveau est en ébullition, mais lui le corps est immobile.

La durée du sommeil paradoxal augmente progressivement au cours de la nuit et représente environ 20 % du sommeil global.


Avec tout cela, vous avez maintenant une photo claire de quoi est composé votre sommeil et à quoi sert chaque étape. Ce qui nous amène maintenant à nous focaliser sur ce que j’appelle les quatre mousquetaires du sommeil. Oui oui, vous avez bien lu les quatre mousquetaires, car ce sont leurs nombres exacts.

C’est à travers eux que vous allez pouvoir réapprendre à avoir un sommeil réparateur, ils fonctionnent en synergie. Il y a tout d’abord la génétique, la physiologie, l’environnement et l’aspect psychologique.

Vous savez souvent de prime abord, nous avons tendance à penser que le problème vient d’une seule cause alors que généralement, il est multifactoriel. Surtout, dans la société d’aujourd’hui, nous avons un penchant pour approprier les troubles du sommeil à l’aspect psychologique alors qu’il y a d’autres aspects a allez débroussaillez aussi.

Voilà pourquoi une fois la connaissance de ce qu’est le sommeil, il est primordial de faire un état des lieux à travers ces quatre mousquetaires. Pour pouvoir travaillez de manière efficiente et avancez vers votre objectif d’avoir un sommeil réparateur.

Dans le prochain article, nous aborderons le premier levier de changement, la génétique avec la notion de chronotype, soyez au rendez vous et en attendant si vous ne l’avez pas encore fait récupérer votre cadeau, votre première séance pour déjà dès ce soir avoir un endormissement différent.

Sur ce, je vous souhaite une excellente nuit et faite de beaux rêves.

Les 7 erreurs à éviter pour avoir un sommeil de qualité.

We respect your email privacy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *